9 lieux à visiter Pyrénées Orientales

Quand on entend Pyrénées Orientales, on pense souvent aux stations de ski ou alors au bord de mer avec ses stations balnéaires bien connues. C’est un département riche en paysages mais aussi en gastronomie et en vignobles. Je vais donc vous dresser un top 9 (non exhaustif car je n’ai hélas pas eu le temps de tout visiter lors de mon séjour) des lieux à visiter dans ce beau département du sud. Un département que je ne peux que vous conseiller si vous aimez la diversité (et les fortes chaleurs en été).

#1 Collioure, la ville à ne pas manquer lors de votre séjour dans les Pyrénées Orientales

Il est, pour moi, impensable d’aller dans les Pyrénées Orientales sans aller à Collioure. D’où son évocation dès le début de l’article. De Collioure, on aime son bord de mer qui peut vous mener à pieds jusqu’à Port-Vendres ou même plus si vous le souhaitez (mais la chaleur fait souvent qu’on s’arrête rapidement).

Collioure en août signifie souvent galère de stationnement. Nous avons donc poursuivi la route de la corniche en direction de Port-Vendres et nous avons réussi à nous stationner au niveau de l’Anse Del Reguers. La petite plage en contrebas est très mignonne et avait l’air plutôt calme si jamais ça vous tente.

La route qui longe le bord de mer est plutôt agréable et il y a un trottoir tout le long, ce qui est appréciable étant donnée la circulation. Une fois arrivé au niveau de l’hôtel Le Relais des Trois Mas se trouvent des escaliers qui mènent directement au bord de l’eau. C’est bien plus agréable que de rester en bord de route. Des terrasses éphémères y étaient aménagées. L’ambiance était très sympa.

La vieille ville en elle-même s’explore avec beaucoup de plaisir et les yeux grands ouverts malgré la foule du mois lorsque j’y étais. N’hésitez pas à faire toutes les rues que vous pouvez. C’est une véritable explosion de couleurs partout où vous poserez les yeux ! Vous noterez d’ailleurs sur mes photos que même en plein mois d’août, il peut y avoir de la brume. Ça donne un certain charme au lieu.

Collioure Pyrénées Orientales

Pour ce qui est de se restaurer à Collioure

Nous avons pour notre part déjeuné à l’Amphitryon au bord de la plage de Port d’Avall. L’ambiance était sympathique et nous avons bien mangé pour un prix abordable. Il faut cependant bien vérifier votre facture avant de régler car il y avait une erreur sur la nôtre. C’est humain mais soyez vigilant.

J’avais noté d’autres bonnes adresses mais c’était complet. Je vous les donne quand même :

Le Neptune : restaurant avec terrasse et vue panoramique sur le château et la baie. Il avait ma préférence aussi bien pour la carte que pour la vue.

Le Relais des Trois Mas : le restaurant gastronomique avec un chef étoilé qui m’a l’air particulièrement savoureux.

La Voile : terrasse éphémère offrant un beau point de vue sur la baie. Je pense qu’il ne faut pas s’attendre à de la grande cuisine mais rien que pour le cadre, ça doit être sympa. Ne serait-ce que pour boire un verre.

Le jardin de Collioure : le lieu a l’air très sympa, aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Les avis plutôt bon, ce qui fait que je l’avais retenu également.

#2 Eus

Classé « Plus beau village de France », j’ai d’abord découvert Eus sur l’Instagram de Bruno Maltor. Je me suis donc dit qu’il était incontournable à visiter. Et je confirme. Ce village perché à un charme fou avec ses vieilles pierres et l’église qui surplombe le village. Là aussi, il y a peu de ruelles, vous pouvez toutes les faire sans aucun problème. Vous y trouverez des artisans, des terrasses pour vous restaurer ou boire un verre, des placettes où il fait bon vivre comme dans tous les villages du sud, et surtout une vue imprenable sur le mont Canigou. Le temps n’était pas vraiment de la partie lorsque nous y sommes allés mais le village verdoyant a réussi à tous nous charmer.

Seul petit point noir : l’accès n’est pas très bien indiqué. Nous avons cherché les panneaux. Merci le GPS du téléphone pour trouver la bonne route d’accès.

Eus

#3 Les Orgues D’Ille-sur-Têt

Là aussi, j’ai découvert le lieu sur le compte Instagram de Bruno Maltor (il n’est pas influenceur et blogueur voyage pour rien !!). Ce lieu est fascinant. C’est un lieu unique en France. Vous ne verrez pas ça ailleurs dans le pays. Il s’agit de « cheminées de fée ». Les falaises étant faites de sable et d’argile, l’érosion fait son travail et le paysage varie donc à chaque instant.

J’y suis allée en fin de journée avec un temps moyen. C’était le même jour que ma visite d’Eus. Il y avait encore malgré tout du monde. L’entrée est payante entre 3,50€ et 5€ (gratuit pour les -10 ans). Le tarif est un peu élevé étant donné le site et l’entretien à y faire selon moi.

Là encore, le chemin d’accès était moyennement bien indiqué. Heureusement que j’avais regardé sur leur site avant. Il faut ensuite, après avoir pris votre billet, marcher quelques minutes avant d’arriver au pied des cheminées de fée. C’est joli à voir même si je m’attendais à un lieu beaucoup plus impressionnant en terme de superficie.

Si vous voulez avoir un autre point de vue, en repartant, au lieu de retourner sur vos pas vers la ville d’Ille-sur-Têt, reprenez la route sur votre droite et faites quelques centaines de mètres. Vous arriverez alors à un point de vue en hauteur sur les orgues. C’est juste magnifique vu d’ici !

Orgues Ille sur Tet

#4 Thuir

Voilà l’heure de la confession : nous sommes allés à Thuir pour découvrir les caves Byrrh, emblématiques dans les Pyrénées Orientales. En effet, à la base, le Byrrh avait été créé comme médicament à base de vin, de quinquina et d’autres épices, mais sans nom et étant mal vu des pharmaciens, sa composition originale a été retirée du marché. Ayant réduit la dose de quinquina (connue pour ses effets antipaludéens mais aussi pour limiter la chute des cheveux), les deux frères ayant créé la boisson finissent par la vendre comme apéritif.

C’est un alcool un peu liquoreux et particulier en bouche mais c’est une visite incontournable à faire selon moi. C’est interactif, on finit avec une dégustation du Byrrh dans un joli lieu et la boutique offre de jolis souvenirs à rapporter chez soi. Et qui sait ? Peut-être qu’à vous, ça vous plaira ! De plus, vous pourrez y admirer la plus grande cuve en chêne du monde : 1 000 200 litres ! De quoi servir pas mal de verres !!

Hormis les caves, le centre-ville est mignon mais était hélas peu animé lorsque nous y sommes passés. Nous n’avons donc fait que passer.

Info people : François-Xavier Demaison se rend régulièrement dans le secteur car sa femme est originaire de Thuir et il a créé un domaine viticole dans la région : Mirmanda si jamais vous voulez faire les curieux.

Thuir

#5 Castelnou

Castelnou a été élu lui aussi « Plus beau village de France », comme quoi les Pyrénées Orientales ont bien un charme en plus ! Situé à 6kms de Thuir, le village apparaît enfin au détour d’un virage. J’ai trouvé ça plus petit à visiter qu’Eus mais le charme y est complètement différent. En effet, le village est entouré de remparts et surplombé par un château. On y rentre par une belle porte médiévale et on emprunte ensuite une des deux allées principales. Nous avons commencé par aller voir vers le château qui, à l’époque, était fermé pour rénovation. Je ne sais pas ce qu’il en est aujourd’hui car mon séjour remonte à l’été 2020. Dans chaque ruelle, de quoi se restaurer et bien sûr, des artisans d’art. Castelnou m’a donné envie de retourner à Eze-village !

Nous avons fait la visite en fin de journée. Les terrasses bien remplies pour l’apéro. Une jolie douceur de vivre émanait du village. N’hésitez pas également à aller voir la petite église située en bas du village, un peu à l’écart. Elle est vraiment très mignonne.

Seul bémol ici : le tarif unique du parking à 3€, que l’on y passe 2h ou la journée.

#6 Villefranche-de-Conflent

A la base, nous voulions y aller pour emprunter le train jaune mais la SNCF avait décidé de faire grève sur la ligne. Nous avons donc à nouveau mis les pieds dans un des « Plus beaux villages de France ». Le village est là aussi entouré de rempart et surplombé par un fort paraissant impressionnant vu d’en bas. Qu’à cela ne tienne, nous voilà payant 7€ par personne pour y accéder.

Nous avons choisi d’emprunter le chemin à l’extérieur du fort pour y grimper et nous n’avons pas eu froid. Quelle chaleur ! Mais aussi, quelle récompense quand on arrive au sommet et dans le fort. Il en impose ! De par sa taille mais aussi par son architecture. C’est Vauban qui est à son origine, de quoi en faire une place forte des Pyrénées Orientales. Moi qui adore explorer de nouveaux endroits, ici, j’ai été servie et j’en ai pris plein la vue ! Il y avait du monde mais on a visité sans être les uns sur les autres pour autant, ce qui est toujours agréable. 

Préparez-vous un peu physiquement car tout confondu, fort + escalier souterrain, vous n’aurez pas moins de 1400 marches environ à gravir ou à descendre. Pour notre part, nous avons pris l’escalier pour redescendre au village et nos jambes ont mis un moment à s’en remettre ! Déjà, l’éclairage y est relatif mais le fait de devoir rester concentrer fait qu’on attrape la tremblote ! Mais aucun regret, c’est vraiment à voir à Villefranche-de-Conflent.

En effet, le village en bas est très joli mais pour moi, l’attrait touristique, c’est clairement le fort Libéria !

Enfin, pour ce qui est du stationnement, il y a de nombreux parkings mais soyez patients car ils ont tendance à être bien remplis. Nous avons eu la chance de trouver une place sur un parking non payant légèrement en dehors de la ville.

VILLEFRANCHE-DE-CONFLENT

#7 Tautavel

Tautavel, c’est le village d’un homme préhistorique plutôt connu : l’Homme de Tautavel, plus vieil homme retrouvé le sol français, il y a environ 450000 ans. De ce fait, vous trouverez dans la ville le musée de la préhistoire. Si la préhistoire vous intéresse ainsi que l’archéologie, nul doute que le lieu vous plaira.

De notre côté, nous avons préféré visiter le village et monter voir les ruines du château qui le surplombe. Ca grimpe mais la balade est vite faite et on arrive rapidement au sommet. La vue est à couper le souffle. On y voit des vignes à perte de vue dans toute la vallée. Pour les courageux qui aiment marcher en pleine chaleur, vous pouvez continuer le sentier jusqu’à la tour del Far. Elle se situe à environ 1h30 de marche du village.

Si vous préférez la fraicheur, vous avez la possibilité de vous rendre aux gorges du Gouleyrous. Le parking est payant (5€ si mes souvenirs sont bons) mais le lieu a l’air vraiment joli.

Tautavel

#8 Les Gorges de Galamus

Je passe de gorges à d’autres. Nous avons préféré aller découvrir les gorges de Galamus qui peuvent se découvrir à sec, sans avoir à se mouiller (sauf pour ceux qui aiment faire du canyoning). Un petit parking se situe à l’entrée des gorges et un autre à la sortie. S’ils sont pleins, vous pouvez vous stationner sur le bas-côté en amont. Vous aurez seulement quelques centaines de mètres de plus à marcher.

Nous avons donc rejoint à pieds le parking à l’entrée des gorges. Allez tout au bout du parking afin de trouver un escalier qui descend vers le fond des gorges et empruntez le. La balade est calme et pas très difficile. Il faudra seulement remonter à un moment donné et mine de rien, ça grimpe un peu ! Mais quelle joie de découvrir l’Ermitage Saint-Antoine construit au cœur de la roche avec sa chapelle incroyablement plus grande que ça à quoi on pourrait s’attendre. En effet, la roche offre une immense cavité naturelle qui a abrité les ermites dès le XIVème siècle. Le lieu est vraiment à voir !

Une fois l’ermitage visité, vous pouvez monter les escaliers afin de vous retrouver sur la route des gorges. Les paysages sont vraiment très beaux. On se plaît à observer les plus courageux qui déambulent tout en bas entre rochers et cascades. Par contre, pour les fans de canyoning, j’ai trouvé qu’il y avait vraiment foule. Août n’est donc sans doute pas la meilleure période pour ceux qui aiment avoir du temps et profiter sans avoir à se presser.

Pour ceux qui le souhaitent, à la fin du parcours, se trouvent des piscines naturelles moyennement faciles d’accès. La météo n’étant pas optimale lorsque nous y étions, nous n’avons fait qu’y mettre les pieds quelques instants.

gorges de Galamus ermitage
gorges de Galamus

#9 Argelès-sur-Mer et la plage du Racou : un incontournable des Pyrénées Orientales

Dernière étape du voyage pour nous : Argelès-sur-Mer et sa plage aux maisons les pieds dans le sable. Un quartier unique et plein de charme ! On se plait à y déambuler. Malgré la foule sur la plage, les maisons restent au calme. Allez-y de préférence de bonne heure afin de pouvoir vous installer et profiter avant que le monde n’arrive. Nous y sommes restés 2h environ, le temps de se baigner et de bronzer un peu. Il y a de grands parkings situés à quelques dizaines de mètres et de nombreuses places sont ombragées.

L’après-midi, nous avons contourné le port à pieds depuis le parking de la plage. Ça fait un petit bout mais c’est bien aménagé et on se retrouve vite à Argelès-plage. Là aussi, la balade en bord de mer est très agréable. Pour ceux qui aiment le shopping, allez tout au bout de la promenade, vous serez servis en boutique en tous genres.

Je m’arrête ici car nous n’avons pas pu faire d’autres visites mais si vous allez dans le secteur, vous avez bien sûr le Mont Canigou à découvrir, l’emblème des Pyrénées Orientales ! Pour la petite anecdote, quand j’étais enfant, un cheval y avait trouvé mon épaule à son goût et avait croqué à pleines dents !!

Il y a aussi à proximité l’abbaye Saint-Martin du Canigou, le château de Quéribus et le château de Peyrepertuse. N’hésitez pas non plus à faire la route des vins et à découvrir le Maury qui est un vin doux, très bon aussi bien seul qu’en cocktail.

Maury, c’est le village où nous logions. Il s’agissait d’un des logements de la mairie avec de quoi se stationner sous le logement, à l’ombre. Pas de clim dans le logement par contre donc si vous êtes trop sensible à la chaleur, notamment pour dormir, passez votre chemin.  Voilà le lien si jamais ça vous intéresse : https://www.gites-de-france.com/fr/occitanie/pyrenees-orientales/grenache-66g110705

9 lieux à visiter dans les Pyrénées Orientales

D’autres idées vacances ici en Occitanie ou des idées de semaine en France ou en Europe

2 thoughts on “Pyrénées Orientales : 9 lieux incontournables à voir”

Laisser un commentaire